Virtuelles, mais bien réelles : Bâtir des relations fortes à distance

Avec Derrick Aynaga, producteur

Gérer une équipe à distance est une tâche ardue, n’est-ce pas? 

Pas selon le producteur Derrick Aynaga, qui gère non seulement une équipe de 55 employés à distance, mais le fait même depuis un tout autre fuseau horaire! 

Derrick s’est joint à Square Enix Montréal en juillet 2020. Faites un calcul rapide et vous réaliserez quil n’a jamais travaillé sous le même toit que l’équipe qu’il dirige actuellement dans le dernier droit du développement d’un jeu à paraître plus tard cette année. 

Derrick est passé maître dans l’art de bâtir des relations fortes avec ses collègues et ses collaborateurs, même quand ceux-ci se trouvent à l’autre bout du monde. 

En effet, Derrick a passé le quart de ses près de deux décennies dans l’industrie du jeu vidéo à gérer des équipes à distanceDepuis son bureau à domicile, à Vancouver, il a supervisé le travail d’employés disséminés aux quatre coins du globe. 

Dans notre nouvelle réalité professionnelle où nos interactions se déroulent principalement à l’écran, en 2D, nous pouvons tous tirer des leçons de l’approche étonnamment zen et profondément humaine de Derrick. 

Commencez dès le jour1 

Que vous fassiez vous-même votre entrée en poste, comme Derrick l’a fait l’été dernier, ou que vous accueilliez un nouveau membre à votre équipe, commencez à nourrir vos relations dès la première heure. 

« J’aime commencer le processus d’accueil par un appel d’introductionJe divise la conversation en deux : la première moitié nous permet d’apprendre à nous connaître sur le plan personnel, et la seconde vise à définir comment nous pouvons travailler ensembleJe me mets immédiatement à réfléchir à la façon dont je peux adapter mon style de gestion en fonction de la personne à l’autre bout du filLe but de ce premier appel est d’établir un climat d’ouverture, de respect et de transparence où nous pouvons chacun exprimer librement nos attentes. » 

Ouvrez la porte à la vulnérabilité 

Oui, la vulnérabilité. 

Selon Derrick, « les gens passionnés sont souvent vulnérableset ce n’est pas chose facileEn souvrant aux autres, on risque leur jugementSi un membre de votre équipe a un sujet particulièrement à cœur, donnez-lui l’espace nécessaire pour s’exprimer et faites-lui savoir qu’on l’écoutera avec respect. » 

En d’autres mots, établissez un climat d’ouverture où chacun se sent libre d’exposer son point de vue et où les débats ne tournent pas au conflit. Vous n’en tirerez que de meilleures idées! 

« Nous avons tous des perspectives uniques et des réactions différentes aux conversations intensesComme les désaccords sont souvent source d’inconfort, les sujets plus émotifs doivent être abordés avant qu’ils n’escaladent en conflitCette stratégie n’a jamais été aussi pertinente qu’en situation de télétravail. » 

Adaptez votre style de communication 

Dans le cadre de notre adaptation à la nouvelle réalité du télétravail, nous communiquons plus que jamaisMais nous ne communiquons pas mieux pour autant. 

Votre style de communication favorise-t-il la confiance et l’engagement des employés? 

Si vous avez déjà envoyé une demande urgente par courriel qui est demeurée sans réponse jusqu’au lendemain, ou avez déjà demandé l’avis crucial d’un collaborateur par messagerie instantanée pour réaliser que votre intervention n’a fait que l’angoisservous savez que tous les canaux de communication ne se valent pas et ne servent pas aux mêmes fins. 

Alors, comment savoir quel style de communication les membres de votre équipe préfèrent-ils? 

Demandez-leur! 

Cibler le bon mode de communication pour chaque personnalité et chaque moment n’est toutefois pas instinctif. 

Le conseil de Derrick? « Demandez à chaque membre de l’équipe quel est son mode de communication privilégié. Certaines personnes sont déconcentrées par les interruptions constantes de la messagerie instantanée, et plusieurs ne lisent pas leurs courriels à la seconde où ils arrivent dans leur boîte de réception. » 

Si s’adapter nécessite des efforts, ces ajustements porteront assurément fruitEt n’oubliez pas de faire preuve d’introspection lorsque votre style de communication n’a pas les effets escomptés. 

Derrick recommande également d’explorer la myriade d’outils collaboratifs offerts en ligne. 

« En personne, il existe de multiples façons de partager ses idéesTentez de répliquer l’expérience à distance, par exemple en ajoutant une composante visuelle à vos séances d’idéation. Vous stimulereainsi les sens de vos employésen plus de favoriser la collaboration et de proposer de nouvelles façons d’accéder à l’information. Un tas d’options s’offrent à vous pour éviter la redoutable écœurantite des conférences téléphoniques. » 

Formalisez le spontané 

La culture d’une entreprise se bâtit dans les petits moments du quotidien. 

Comme l’a expliqué notre chef de studio Patrick Naud dans un billet précédent : « La réduction des contacts peut facilement éroder les relations humaines et faire en sorte que chaque conférence téléphonique ne s’en tienne qu’aux sujets strictement professionnels Ne sous-estimez jamais le pouvoir de la gentillesse et de la compassion pour aider vos employés à réaliser leur plein potentiel. » 

En effetle détachement propre au télétravail nous pousse à nous concentrer davantage sur la productivité que sur les interactions humainesSelon Derrick, nous devrions pallier ce problème en consacrant plus de temps et d’énergie à tisser des liens avec nos collègues 

Les pauses café impromptues et les conversations « de corridor » semblent être chose du passémais les gestionnaires doivent faire l’effort de développer des relations de travail qui vont au-delà du travail. 

« Lorsque les choses deviennent intenses – et elles le deviendront –, planifiez des conversations informelles pour faire tomber la pressionCréez l’espace nécessaire pour parler d’autre chose que du travailAvec mon équipenous organisons des séances de jeu vidéo collectivesÇa peut paraître contre-intuitifmais de tels rassemblements informels doivent être ajoutés à l’agenda. » 

Redoublez de sensibilité 

Si certains se sont adaptés au télétravail comme un poisson dans l’eau, pour d’autres, l’isolation et les obligations personnelles se font lourdement sentir. 

Les gestionnaires doivent être les premiers défenseurs du bien-être de leur équipe. 

« Faites preuve d’encore plus de sensibilité et d’empathie qu’à l’habitude envers vos employésSoyez attentif à tout changement, notamment aux comportements inhabituels ou aux pertes de concentration ou de productivité. » 

Comment peut-on inciter les employés à verbaliser leurs préoccupationsEn faisant preuve d’humilité : avouez que pour vous aussi, la situation est éprouvante. 

« Si vous vivez une journée difficile, ne le cachez pasSi vous partagez vos difficultés personnelles avec les membres de votre équipe, ils seront ensuite plus enclins à être honnêtes en retourÀ titre de gestionnaire, vous donnez l’exemple. La frontière entre travail et vie personnelle n’a jamais été aussi floue. En étant ouverts les uns avec les autresnous échafaudons un système de soutien robuste sur lequel nous nous appuierons à long terme. » 

Tirez le meilleur de la situation 

Pour le meilleur et pour le pirenous pouvons nous attendre à travailler à distance pendant encore quelques mois. 

« En matière de télétravail, n’ayez pas peur du changement. Après tout, qu’avez-vous à perdre? Essayez de nouveaux outils, adaptez votre style de communication et inventez des façons novatrices d’entretenir les rapports humains. À défaut de pouvoir changer les choses, aussi bien essayer d’en tirer le meilleur parti! » 

Rejoignez une équipe qui a à coeur le bien-être de ses employé-e-s!