De la partie depuis une décennie : 10 ans, 10 leçons par Patrick Naud

Aujourd’hui, tandis que nous nous apprêtons à souffler les dix bougies sur le gâteau d’anniversaire de Square Enix Montréal, je souhaite prendre un pas de recul pour vous faire part de certaines leçons que j’ai tirées au fil des années à titre de chef de studio, de gestionnaire et de collègue.

 

Je me dois de commencer cette rétrospective en remerciant tous ceux et celles qui ont contribué à faire de notre studio ce qu’il est devenu au cours de la dernière décennie.

Bien que l’éthique de travail et le dévouement envers la créativité et l’innovation aient toujours été pour nous des moteurs de réussite, c’est aux membres de notre équipe que nous devons réellement notre succès. Lorsque je dis que nous faisons passer les gens avant les produits, ce ne sont pas des paroles en l’air.

Merci aux membres de notre équipe, passés et présents. Nous n’aurions pu célébrer ce jalon important sans votre précieuse contribution.

Merci à nos partenaires, qui croient en ce que nous bâtissons.

Et bien entendu, merci à nos millions de joueurs et de joueuses à l’échelle mondiale, qui nous inspirent à créer mieux.

Sans plus tarder, bienvenue à bord de notre machine à remonter le temps.

Les premiers jours au studio

N’oubliez jamais d’où vous venez

Les entreprises, comme les superhéros, ont un récit originel qui façonne leur parcours, leur identité et leurs croyances.

La genèse de Square Enix Montréal débute en novembre 2011, alors que six personnes se sont retrouvées dans un local vide de 15 000 pieds carrés pour assembler des bureaux et des chaises avec des outils apportés de la maison.

Faire preuve d’humilité et ne pas avoir peur de nous salir les mains font encore partie de nos superpouvoirs, 10 ans plus tard.

Tandis que nous vissions boulons et écrous, je débordais d’enthousiasme devant cette chance unique de lancer un tout nouveau studio au sein de l’écosystème déjà florissant du jeu vidéo à Montréal.

Square Enix avait donné à notre petite équipe le mandat de créer un jeu Hitman pour la prochaine génération de plateformes (Xbox One et PS4). Quelle opportunité incroyable!

Lorsqu’on écrit la première page d’un livre, l’histoire peut nous mener n’importe où… notamment dans une tout autre direction que ce à quoi on s’attendait.

18 mois plus tard, nous allions faire un virage à 180 degrés, cesser le développement du jeu Hitman pour console et transformer la raison d’être de notre studio : nous allions nous consacrer entièrement au développement de jeux mobiles.

Savoir s’adapter à l’inattendu et négocier les courbes d’apprentissage abruptes fait partie intégrante de l’histoire de notre studio.

Faites de chaque membre de l’équipe un ou une allié·E

En 2013, moins de deux ans après la fondation du studio, on nous a demandé si nous étions prêts à relever le défi de piloter le développement mobile pour Square Enix dans le marché de l’ouest.

C’était un changement de cap radical pour un jeune studio et, naturellement, plusieurs membres de l’équipe avaient des questions sur l’impact de cette nouvelle réalité sur leur carrière.

Je savais que je risquais de perdre de précieux collaborateurs.

Mon conseil? Ne tardez pas à annoncer des changements majeurs à votre équipe, bien qu’il puisse être tentant de s’y attaquer seul.

J’ai choisi d’être transparent avec ceux et celles qui ont entrepris la grande aventure Square Enix Montréal à mes côtés.

En faisant des membres de l’équipe des allié·e·s dans cette transition dès le jour un, je les ai aidés à vaincre leur peur de l’inconnu en cette période d’incertitude.

Aujourd’hui, l’honnêteté et la transparence sont toujours au cœur de mon style de gestion et de notre culture d’entreprise basée sur la confiance. Chez Square Enix Montréal, nous communiquons ouvertement l’état de nos projets, nos résultats et nos indicateurs de performance.

La prochaine bonne idée peut venir de n’importe qui

Lorsque la poussière est retombée, quelques jours après l’annonce de notre transition vers le jeu mobile, j’ai divisé le studio en équipes. J’ai donné à chacune une semaine pour présenter des concepts pour un jeu Hitman pour mobile. Après cinq jours de brainstorming, le studio en entier s’est rassemblé pour voter pour les approches gagnantes.

C’est comme ça qu’est né Hitman GO, que nous avons fait paraître un an plus tard en 2014, suivi un peu plus d’un an après par Hitman Sniper. Les deux jeux ont connu un succès critique et commercial retentissant.

Chez Square Enix Montréal, la porte est toujours ouverte aux bonnes idées.

Par exemple, le Merry Maker, le célèbre fusil des fêtes de Hitman Sniper, a été créé par un designer qui s’amusait entre deux projets. Le concept était tellement génial qu’il nous a inspiré une édition promotionnelle des fêtes qui s’est avérée très populaire.

Voici les leçons que nous avons tirées de cette expérience :

  • Il faut encourager la créativité à tous les niveaux
  • Les événements spéciaux à même le jeu sont essentiels pour maintenir l’engagement des joueurs et des joueuses. (Ça peut sembler évident aujourd’hui, mais ce l’était moins en 2015, à l’époque où le modèle Premium dominait les palmarès de jeux mobiles.)

Lisez la recette, puis ignorez-la

Il y a dix ans, le jeu mobile c'était le Far West! Il n’y avait pas de règles à enfreindre dans le secteur et tout le monde pouvait se mettre de la partie.

Depuis, l’industrie est devenue beaucoup plus réglementée, plus compétitive et plus professionnelle. Pour le meilleur et pour le pire.

L’industrie des jeux mobiles de 2021 est gigantesque et cette envergure crée une pression supplémentaire considérable pour les développeurs. On compte aujourd’hui plus d’un milliard de téléchargements hebdomadaires sur l’App Store et Google Play, ce qui représente plus de 1,7 milliard de dollars dépensés et 5 milliards d’heures jouées chaque semaine.

Il existe des douzaines, si ce n’est pas des centaines, de jeux mobiles fonctionnels qui suivent la même recette et réussissent en déployant des stratégies marketing efficaces.

Lorsque nous avons entamé la création de Lara Croft GO en 2015, notre instinct était de suivre la recette élaborée pour Hitman GO. Après tout, elle avait fonctionné! Nous sommes cependant rapidement venus à la conclusion que ce qui marche pour une franchise ne fonctionnera pas nécessairement pour la suivante. Lara Croft GO devait impérativement proposer une expérience unique digne de son personnage et de son histoire.

Nous sommes retournés à la table à dessin pour tenter de capturer les mouvements, l’esprit d’aventure et le plaisir d’explorer de la série Tomb Raider tout en proposant une innovation en matière de jeu mobile.

Notre pari a porté ses fruits : Lara Croft GO a remporté le prix du jeu pour iPhone de l’année en 2015 et le prix de design Apple en 2016.

Si je peux vous offrir un seul conseil, ce serait celui-ci : n’ayez pas peur de tracer votre propre voie.

D’accord, c’est risqué. Et ça risque de prendre davantage de temps. Mais selon moi, lorsque les choses sont trop faciles, c’est que les standards sont trop bas. Je préfère travailler d’arrache-pied pour atteindre la prochaine frontière. Je ne veux jamais perdre de vue que nous avons toujours quelque chose de nouveau à apprendre.

 

J’ai appris que pour offrir des expériences exceptionnelles à nos joueurs et à nos joueuses, nous devons nous engager à développer des jeux innovants qui respectent les univers et les personnages que les gens connaissent et aiment déjà.

Pour nous démarquer dans un marché de plus en plus compétitif, nous allons continuer de miser sur nos forces et de sortir du moule. Le succès populaire et critique de notre série GO et de Hitman Sniper a contribué à changer la perception de ce que peuvent être les jeux mobiles.

Embauchez les gens pour leur personnalité, pas pour leur CV

Il y a à peine quatre ans, notre équipe comptait seulement 40 personnes. Aujourd’hui, je célèbre l’anniversaire du studio avec plus de 150 collègues. Mais ce nombre n’est rien comparativement aux effectifs d’autres studios aux ambitions de niveau AAA.

Travailler en petites équipes est l’un des avantages du développement de jeux mobiles. Je suis un ardent défenseur de l’entrepreneuriat et cherche à donner à nos employés l’espace nécessaire pour assumer autant de responsabilités qu’ils ou elles le désirent.

La leçon de gestion la plus importante que j’ai apprise pendant notre « poussée de croissance » est sans doute que la qualité vaut mieux que la quantité. Travaillez en petites équipes aussi longtemps que possible.

Je préfère compter sur quelques personnes réellement impliquées que sur une armée qui ne croit pas à notre mission, même si elles sont hautement qualifiées.

Lorsque vous bâtissez votre équipe, suivez votre instinct. N’embauchez pas la star au CV impressionnant, mais plutôt la personne qui est là pour les bonnes raisons. Plus votre équipe est petite, plus il est important d’en choisir soigneusement chaque membre, puisque l’apport de chacun sera primordial.

Lors de l’embauche, misez d’abord sur la personnalité, puis sur les compétences.

La structure n’est pas l’ennemi de votre culture d’entreprise

À mesure que notre studio a pris de l’ampleur, nous avons eu peur de perdre notre essence, notre identité, ce qui faisait de nous un groupe aussi tissé serré. Le succès serait-il notre kryptonite?

Mais n’ayez pas peur de la structure. Les objectifs, les résultats et les indicateurs de performance peuvent être vos alliés.

Acceptez que la structure et les procédés organisationnels soient nécessaires à la bonne marche de vos projets. Assurez-vous toutefois d’adapter ces procédés à chaque phase du projet. Lors de la phase de création, vous pouvez vous permettre davantage de flexibilité, mais une fois que le produit est mis en marché, vos procédés doivent être solidement en place pour le bien de votre équipe, mais surtout de vos joueurs et de vos joueuses.

Plus vous prenez de l’ampleur, moins il sera possible d’improviser comme vous le faisiez lorsque vous étiez encore une start-up. Il y a cinq ans, nous nous rassemblions chaque semaine autour d’une table dans la salle de conférence pour discuter de manière informelle de nos projets et offrir des mises à jour.

Aujourd’hui, notre équipe des communications organise soigneusement ces réunions hebdomadaires et s’assure que les messages sont communiqués de manière claire et efficace. En réalité, nous avons gagné beaucoup plus que nous avons perdu en cours de processus!

Soyez toujours ouvert au changement

En 2016, nous avons été confrontés à une nouvelle réalité : le modèle de jeu à accès payant – dit Premium – était en voie d’être supplanté par le modèle Free-to-Play.

Plutôt que de procéder à une transition rapide comme nous l’avions fait en 2013, nous avons entrepris une évolution qui est toujours en cours cinq ans plus tard.

Passer du développement de jeux pour console aux jeux mobiles payants nécessite une légère mise à jour des compétences existantes. Mais passer de la création de jeux mobiles payants au modèle Free-to-Play – et le faire correctement – est un processus complexe qui exige l’acquisition de nouvelles compétences, l’adoption d’un tout autre état d’esprit, le développement de nouvelles technologies, l’apprentissage de l’exploitation de jeux dans un environnement en direct et bien plus encore.

Si vous vous demandiez ce que l’équipe de Square Enix Montréal a fait pendant les cinq dernières années, après avoir lancé quatre jeux entre 2013 et 2016, et bien vous avez la réponse!

Nous étions occupés à apprendre à créer et à exploiter la prochaine génération de jeux mobiles Free-to-Play, tels que Hitman Sniper : The Shadows et une nouvelle mouture de Space Invaders que j’ai infiniment hâte de présenter au monde entier!

Faites de vos valeurs plus que des phrases creuses

À l’automne 2021, j’ai investi dans notre culture d’entreprise en repensant et en réintroduisant les valeurs de notre studio.

En renvoyant tout le monde à la maison, la pandémie de COVID-19 a chamboulé l’expérience et les attentes de notre équipe. Mais les événements de 2020 m’ont également motivé à tisser des liens encore plus profonds et plus authentiques entre nos gens et le studio.

À l’aube d’un futur où nous ne travaillerons sans doute plus à temps plein sous le même toit, il est plus important que jamais d’offrir aux employés et aux employées un sentiment d’appartenance à une communauté partageant une raison d’être commune.

Je suis convaincu que pour attirer et retenir des professionnels et des professionnelles de talent, nous devons mettre de l’avant une culture d’entreprise forte, engageante et inclusive à laquelle tous et toutes se sentent connectés, même à des kilomètres de distance.

Nos valeurs fondamentales – la collaboration, l’innovation, l’inclusion, l’esprit d’entreprise et la priorité accordée au joueur – orientent :

  • Qui nous intégrons à notre équipe
  • Comment nous communiquons avec nos collègues et à titre d’entreprise
  • Comment nous définissons les mesures et les projets prioritaires
  • Comment nous agissons à titre d’entreprise citoyenne au sein de notre collectivité

Je ne veux pas que nos valeurs soient reléguées à une série de citations inspirantes sur fond de soleil couchant. C’est pourquoi nous en faisons une priorité au quotidien à tous les niveaux, et en engageant notre équipe à chaque étape du processus.

Il y a quelques mois, nous avons créé des comités spéciaux dirigés par des employés et des employées dont le mandat est de proposer des projets et des initiatives en promotion à nos valeurs. Je les soutiens à 100 %.

Notre culture d’entreprise résistera à l’épreuve du temps si elle est érigée sur des bases solides, jetées par notre équipe et pour notre équipe.

ne cherchez pas la ligne d'arrivée de l'équilibre entre la vie profesionnelle et la vie personnelle

Au cours des 18 derniers mois, nous avons fait des pas de géant vers l’atteinte d’un meilleur équilibre entre travail et vie personnelle. Je suis fier que nous ayons instauré les « lundis magiques », un avantage permanent qui donne à tous les membres de l’équipe congé un lundi sur deux pour recharger leurs batteries. Nous avons également mis en place une politique d’horaires flexibles.

Est-ce que ces mesures nous permettent de tabletter le dossier « équilibre »? Bien sûr que non.

Au cours des mois et des années à venir, nous continuerons de réinventer constamment notre façon de travailler ensemble et d’apprendre comment nous pouvons favoriser la collaboration créative.

Je n’ai pas de boule de cristal pour entrevoir à quoi ressemblera notre environnement de travail dans 10 ans, mais j’espère que les milieux de travail de demain seront plus collaboratifs.

La quête d’un équilibre sain entre carrière, famille et loisirs et d’un milieu de travail bienveillant et compréhensif devrait être constante. Il n’y a pas de ligne d’arrivée clairement définie ni de formule unique convenant à tous et à toutes.

Je crois depuis toujours que les membres de l’équipe heureux et épanouis sont plus engagés, et possèdent l’énergie et la détermination nécessaires pour surmonter les obstacles et mener les projets à terme.

Croyez en vous. Croyez en votre équipe.

L’avenir s’annonce radieux pour Square Enix Montréal. Nos équipes planchent sur de nouveaux jeux basés sur des marques populaires et de nouvelles créations originales. Notre studio continue de croître à mesure que des professionnels de talent gonflent nos rangs pour nous aider à réussir dans l’univers du Free-to-Play.

Si je devais choisir seulement quelques mots pour décrire la dernière décennie de Square Enix Montréal, ces mots seraient : humilité, créativité, empathie, confiance et respect.

Cette rétrospective des 10 dernières années me fait réaliser à quel point je suis fier de la qualité des gens qui sont passés par notre studio. Le succès de nos jeux, à commencer par Hitman GO, rapidement suivi par Hitman Sniper, Lara Croft GO et Deus Ex GO, est un témoignage éloquent de notre approche priorisant le savoir-faire et l’innovation.

Nos plus grands défis pour le futur sont de mettre en place des procédés capables d’évoluer à la vitesse de notre industrie, de ne jamais perdre de vue le bien-être de notre équipe, et d’intégrer nos nouveaux collègues à notre culture d’entreprise forte.

Cette semaine, justement, nous avons reçu un prix Best Places to Work décerné par gamesinsdustry.biz. Le fait que cette reconnaissance soit basée sur des sondages remplis par les employés et les employées est le meilleur cadeau d’anniversaire que j’aurais pu espérer.

Ce qui me gardera motivé à piloter Square Enix Montréal pendant encore 10 ans est notre équipe. Travailler avec des gens bienveillants, généreux et talentueux qui croient en notre mission est pour moi la plus grande source de motivation.

Pour citer un employé à qui on a demandé pourquoi il aimait travailler chez Square Enix Montréal : Pour les amis.

Sur ce, je nous souhaite une autre décennie à créer des jeux exceptionnels aux côtés de personnes exceptionnelles!

Merci!

Patrick

Chef de Studio, Square Enix Montréal